Sauvons les Guignols !!!


C’est l’affaire la plus importante du jour, selon nos médias englués dans leur « mission » d’infantilisation du bon peuple. Derrière cette étonnante campagne de presse corporatiste, s’en cache une autre : il faut, en effet, sauver les guignols qui nous gouvernent…

image HollandePourtant difficile de faire mieux, dans la catégorie « bête et méchant »…

Les méchants et…les bons.


Bons

Dans un article publié en Octobre 2014, j’ironisais sur la difficulté, pour notre diplomatie à oeuvrer dans un monde où il n’y a plus comme autrefois, « les bons » d’un côté et « les méchants » de l’autre  :

https://berdepas.wordpress.com/2014/10/07/les-bons-et-les-mechants/

Dans d’autres billets, j’ai évoqué notre curieuse conception de l’attitude à adopter, face à la menace d’un Islam conquérant…

https://berdepas.wordpress.com/2015/02/12/mourir-pour-lukraine-/

https://berdepas.wordpress.com/2014/09/15/le-camp-des-saints-ou-celui-des-barbares/

C’est sans doute la rançon à payer à un monde dont les convulsions nous échappent, car nous n’en sommes plus les acteurs dominants, et depuis que, – nos « politologues » nous le rabâchent à longueur d’antenne -, nous sommes passé d’un monde bipolaire à un monde multipolaire…..

Dans de nombreux billets, j’ai évoqué ma perplexité devant des choix surprenants, en matière d’alliance stratégique, qui font que nous sommes alliés ici, avec ceux qui soutiennent, là, ceux que nos soldats combattent.

Hollande Saoudien

Nos courbettes devant les monarchies du Golfe ont parfois quelque chose d’indécent quand on sait à quel point ils sont responsables de la naissance puis de l’expansion de l’Etat Islamique, qu’ils ont aidé, en ses débuts, comme ils ont aidé Al Qaida et d’autres organisations djihadistes en Afrique où combattent nos soldats, sur un terrain difficile, et dans des conditions qui mériteraient un peu plus d’attention et de soutien moral de la part de la Nation….

Avec les Socialistes au pouvoir, en France, nous n’en sommes plus à un paradoxe près: Hollande stigmatise la Russie pour ses lois sur les homos, et il va en Arabie Saoudite, lécher les bottes des roitelets,  qui les décapitent…

Hollande Saoud

Nos errements s’expliquent en grande partie par le fait que nous sommes devenus une Nation mineure, jouant les supplétifs de l’Amérique, et que notre appartenance à l’OTAN, nous prive d’une liberté d’action aggravée par la déficience de nos moyens militaires, eu égard au rôle que nous ambitionnons de jouer sur la scène internationale.

En Ukraine, où Obama a voulu, trop imprudemment avancer ses pions, jusqu’à narguer la Russie de Poutine dont il a sous estimé la capacité de nuisance, nous sommes les « suiveurs » dans une politique sur l’opportunité de laquelle nous n’avons jamais été consultés….

Car la Russie n’est plus soviétique,- ce qui dérange une partie de la Gauche française -,et ne constitue plus le principal ennemi de l’Occident. Mais la Diplomatie américaine ne semble pas avoir intégré ce facteur dans sa stratégie en Europe….

En Afrique, également, nous sommes en première ligne, après qu’Obama, « Prix Nobel de la Paix » oblige, ait décidé de ne plus engager les soldats américains au sol, prenant le contre-pied de son prédécesseur Georges Bush Jr….

Or, Obama est bien décidé à quitter la scène de l’Afrique et du Moyen-Orient pour pivoter vers l’Asie dont les perspectives passionnent les mileux d’affaires américains.

Il a limité l’intervention des forces américaines dans la région à une demi-guerre, restreignant le nombre et l’intensité des frappes aériennes – surtout en Syrie -, tout en excluant d’engager des hommes au sol, à part des forces spéciales.

Or, de plus en plus de voix s’élèvent, parmi les vrais stratèges, – pas ceux du « café du commerce », mais ceux dont la responsabilité et de réfléchir et de préparer le terrain aux décisions futures de nos dirigeants. Ces voix suggèrent que le moment est venu d’envisager de déchirantes révisions en matière de politique internationale et de repenser nos partenariats et nos alliances, en termes de réalisme et d’efficacité….

Car chacun a bien compris qu’il n’y aura pas de victoire possible contre Daech, sans engager des troupes au sol. L’Amérique, la Grande Bretagne, la France et tous leurs alliés occidentaux s’y refusent. L’Amérique et la Grande Bretagne échaudées par leurs expériences malheureuses en Afghanistan et en Irak..

La France, déjà trop engagée en Afrique, ne dispose plus des forces nécessaires pour engager un combat d’une telle ampleur. En outre, elle répugne à envoyer ses soldats combattre en « terre arabe » par crainte de réveiller des velléités de vengeance sur son propre territoire. Car « chez-nous », « le ver est dans le fruit »……

Nos dirigeants politiques, enfermés dans leurs « postures », se répandent, de déclarations en déclarations guerrières dont on sent bien qu’elles ne servent qu’à masquer une impuissance évidente dans leur volonté de stopper une avancée jusqu’ici apparemment irrésistible. Nous assistons, jour après jour, pétrifiés, à la chute de nouvelles cités , de Ramadi à Palmyre….

Alors une lourde question se pose: faut-il remettre en question nos alliances sur le terrain ???

http://www.geopolitique-geostrategie.fr/jean-bernard-pinatel/analyses/moyen-orient

Nos principaux amis s’appellent l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie. Or ce sont des puissances sunnites qui ont soutenu l’État islamique souvent aidé en sous-main, à ses débuts.

Or, les Occidentaux n’ont jamais apporté un vrai soutien à ceux qui combattent réellement l’État islamique, à savoir les chiites emmenés par l’Iran. Ne faut-il pas, à la faveur des négociations en cours, dont l’objectif est, à terme, de réintégrer l’Iran dans le « concert des Nations », envisager un rapprochement stratégique avec ce pays ???

De même se pose, à nouveau, la question du soutien à Bachar-el-Assad, le temps de venir à bout de Daech, quitte à « régler le sort » de Bachar au retour d’une situation stabilisée ???

Enfin, le moment n’est-il pas venu de prendre nos distances avec Washington dans sa démarche d’enfermement de la Russie de Poutine qui aura, à l’occasion de la malheureuse affaire ukrainienne, montré sa haute capacité de nuisance dans nos relations internationales ??? Mais dont on sait aussi qu’il a acquis, dans la lutte contre le djihadisme, une expérience, gage d’efficacité : les Tchétchènes en savent quelque chose…..

Roosevelt et Staline avaient forgé une alliance pour vaincre Hitler. «Daech doit être notre priorité car il nous menace directement. Il faut forger avec Damas une alliance d’opportunité, de circonstance, pour vaincre le diable. La question de Bachar sera réglée dans un second temps…», estime le général Desportes. (1)

Toutes ces questions ne pourront rester encore longtemps sans réponse. Car les rodomontades d’un « Président Normal », même déguisé en Chef de Guerre, ne suffiront pas à terrasser l’Etat Islamique, devenu notre ennemi mortel.

(1).- https://fr.wikipedia.org/wiki/Vincent_Desportes

Patriotes : fin de génération.


Charles Pasqua. Le maire UDI de Neuilly, Jean-Christophe Fromantin, a invite le 16 Avril 2013 a la Mairie de Neuilly son predecesseur, Nicolas Sarkozy, a la*ªoccasion de la celebration du 30e anniversaire de la disparition da*ªAchille Peretti qui presida la ville de Neuilly-sur-Seine de 1947 a 1983. Neuilly Sur Seine, FRANCE-16/04/2013/REAU_0836.20/Credit:ALEXIS REAU/SIPA/1304170905

La mort de Charles Pasqua a suscité de nombreuses réactions, dans le monde politique de droite comme de gauche. Ces réactions sont significatives. Elles témoignent du sentiment qu’avec Charles Pasqua, comme avec Phillippe Séguin, une génération de grands Français, de patriotes authentiques, attachés à une certaine idée de la France s’éteint tout doucement…

Je suis de ceux qui, compte tenu de leur vécu, et des évènements qu’ils ont traversé auraient été en droit de nourrir une rancune tenace contre Pasqua. « L’Homme du SAC », ce groupuscule de « barbouzes », de sinistre mémoire, qui laisse une sombre tâche sur la période de l’abandon de l’Algérie, reste le complice d’une énorme mystification qui a entraîné tout un peuple dans une sanglante tragédie.Cela fait aussi partie, pour moi, des « zones d’ombres » de son parcours politique….

Je n’ai rien oublié. Et pourtant…. Je dois reconnaître, malgré une certaine rancune à son égard, que le parcours de Pasqua, depuis son engagement dans la Résistance, jusqu’à la fin de son compagnonnage avec Chirac, mérite la considération de ceux qui nourrissent un attachement sincère à « une certaine idée de la France »….

Une idée aujourd’hui ignorée, piétinée, méprisée, au profit de l’idée d’une France métissée, abâtardie, ayant renoncé à son Histoire, à ses traditions, à sa culture, à son rayonnement…. 

L’attachement à l’idée d’une France debout, capable d’un sursaut dans les moments critiques, prête à accepter des sacrifices pour préserver le bien commun que représente la Nation est devenu anachronique.

Lui succède une France qui doute d’elle-même, une France prête à se coucher devant l’adversité, une France où ne donnent de la voix que ceux qui se répandent en revendications victimaires, en actes de contrition, en désirs de repentance, une France que l’on sent parfois prête à se soumettre.

A une génération d’hommes politiques qui ont grandi dans la guerre, n’ayant jamais hésité à mettre leur vie en danger, puis ont été confrontés à la nécessité de reconstruire l’économie du pays,  une génération qui n’a jamais mesuré ses efforts et ses sacrifices, ni compté son temps au travail, a succédé une « génération d’héritiers », de politiciens « hors-sol » imprégnés d’un pseudo-progressisme qui a complètement ringardisé le « patriotisme » de ses aînés.

Les nouvelles « zélites » se sont forgé des certitudes fondées sur le déni de réalité, l’aveuglement obstiné face aux dangers qui menacent le destin du Pays. Leurs « convictions européennes » leur interdisent le moindre attachement à « la Patrie », ce mot devenu imprononçable tant il est connoté de « nationalisme rétrograde » et fascisant….

Face à la montée du fondamentalisme musulman le plus agressif, le plus rétrograde, et le plus criminel,«les intellectuels progressistes européens se comportent à l’égard des islamistes comme des collabos!» (1) au motif que « le Mal — la haine, la terreur, l’obscurantisme — ne saurait surgir de ce qu’elles croyaient être le camp du Bien, celui des anciens damnés de la terre ».

Pour une génération de politiciens, inspirés par des « zintellectuels » décadents, il est devenu préférable d’avoir tort avec l’islamo-fascisme qu’avoir raison avec ceux qui ont gardé les yeux ouverts et qui, forts des expériences vécues s’obstinent à  » jouer les Cassandre ».

Terrorisés à l’idée d’être traités d’islamophobes ils sont tétanisés devant la montée continue d’un islamisme conquérant. Le livre de Michel Houellebecque, « Soumission », décrit la trame d’un étonnant scénario qui, par moment, semble avoir anticipé sur une réalité, qui à une autre époque, aurait suscité la révolte  des hommes de la trempe de Pasqua.

Avec la disparition des hommes de la « génération Pasqua », des « Hommes d’Etat » s’effacent et laissent leur place à des « politiciens »obsédés par leur réélection….

Ainsi s’ouvrent de nouvelles pages de notre Histoire, dont on peut craindre qu’elles ne s’écrivent en lettres de sang.

(1). Cité par Alexandra Laignel-Lavastine dans: http://premium.lefigaro.fr/vox/societe/2015/06/27/31003-20150627ARTFIG00121-alexandra-laignel-lavastine-face-a-l-islamisme-certains-intellectuels-progressistes-sont-dangereux.php

Esclavages….


barbaresquesC’est un sujet sur lequel les « belles âmes » adorent s’attarder pour se donner bonne conscience en accablant la France pour un passé esclavagiste qu’elle assume, mais pour lequel les minorités de descendants d’esclaves tentent de demander réparation aux générations actuelles pour des actes auxquels elles n’ont jamais été associées…

J’ai évoqué dans de précédents billets, la position de celle qui exerce aujourd’hui la fonction de Garde des Sceaux de la République, qui, racontant à sa fille ce qu’auraient vécu ses ancêtres, et du même coup, réécrivant l’histoire de l’esclavage, omet tout un chapitre de cette histoire, au motif qu’il ne faut pas troubler les jeunes générations issues de l’immigration maghrébine : https://berdepas.wordpress.com/2013/10/19/ah-taubira-taubira-taubira/

Au hasard d’une recherche sur internet, où désormais on trouve tout, et même ce que l’on ne cherche pas, je suis tombé sur cette vidéo qui relate, à propos des l’Histoire de l’Esclavage, des faits que nos historiens contemporains, englués dans leur obsession de ne donner de l’Histoire que des aperçus aseptisés, et soigneusement sélectionnés, afin de ne pas déroger à la nécessité de se conformer à une relation « politiquement correcte », et afin de ne pas contrevenir aux idées reçues, sur les questions « sensibles »….

Alors que certains voudraient acculer la France à des déclarations de « repentance »éternelle, ne nous privons pas de dénoncer ceux qui, en matière d’esclavage, ont des antécédents qui n’ont rien à envier aux nôtres.

Ainsi, la conquête du Maghreb par les guerriers d’Allah, au 7ème siècle, a asservi, et converti, par le fil de l’épée, les populations berbères qui vivaient en Afrique du Nord, bien avant les Arabes.

Cette conquête, et cette colonisation, se sont accompagnées de violences inouïes, d’actes de prédation de viols et d’horreurs comparables à ceux que l’on découvre, aujourd’hui, dans les territoires récemment conquis par l’Etat Islamique qui inflige aux Chrétiens d’Orient, et aux autres minorités religieuses, les mêmes traitements que ceux qui furent infligés aux « mécréants », à l’époque de la conquête musulmane, mais que l’on s’efforce d’oublier aujourd’hui, pour ne pas « stigmatiser » les générations actuelles de musulmans….

Cette vidéo en donne un petit aperçu, dont il ne sera jamais question dans nos médias pour des raisons dont on ne sait si on doit attribuer ce silence à l’ignorance ou au mensonge par omission….

https://youtu.be/uwVfVIhJQ0o

De même que l’image qui suit, témoigne de « l’activité » esclavagiste des Arabes dont les postures victimaires tendent à faire oublier un passé dont leur mémoire n’a retenu que nos méfaits et effacé les leurs...

Esclaves

L’Histoire est un éternel recommencement….

Des mots, des mots, de la « com »….


…..mais, comme je le répète sans désemparer sur ce blog, « le ver est dans le fruit »….

Après l’attentat de ce jour, on assiste comme toujours, – mais il faudra s’y habituer , car tout ne fait que commencer – à un déluge de déclarations creuses tantôt martiales, tantôt compassionnelles et à un défilé télévisé de postures convenues, avec les précautions de langage habituelles « encadrées » dans les « éléments de langage » bien connus préparés par des « communicants » chargés de trouver les mots qui permettent du même coup, de neutraliser la colère du peuple, de calmer ses angoisses, et de masquer une profonde impuissance.

L’auteur de l’attentat de Grenoble a le profil classique de ceux qui ont déjà « opéré » sur le territoire français. C’est un « musulman comme les autres », calme et discret. Son acte ne s’explique pas par « la misère » ou la « discrimination »: il avait un emploi, un logement, une vie de famille apparemment normale : http://www.bvoltaire.fr/videos/attaque-islamiste-en-isere-la-femme-du-meurtrier-reagit,184185.

En le rencontrant dans la rue, on l’aurait confondu avec un »musulman modéré »….

Jusqu’ici, il était difficile de croire que vivaient, en France, pays civilisé, des jeunes capables d’égorger quelqu’un, et pis encore quelqu’un de proche, que l’on a côtoyé tous les jours….

Et pourtant…Il était, nous dit-on, connu des Services de la DGSI. Comme tous les auteurs des attentats précédents: Merah, Kouachi, Kelkal, Sali, même scenario. Car, »être connu des Services du contre-espionnage » ne suffit pas à devenir un suspect pour notre « Sinistre » de l’Intérieur. Et pour cause. Que l’on se souvienne:

La Voie

L’été dernier, à l’occasion du ramadan, un livre avait fait polémique : « La voie du musulman », dont l’auteur porte un nom qui l’identifie comme un algérien. Cet ouvrage prônait ouvertement le djihad et la lutte armée contre les ennemis de l’Islam. Voici quelques extraits éloquents :

« Le djihad a pour but de comprendre et de contenir les mécréants, ennemis de l’Islam et de la communauté musulmane. C’est un devoir pour tout musulman que tous les croyants sont appelés à accomplir ».

« Les musulmans doivent installer toutes sortes d’usines d’armement pour fabriquer tout genre d’armes en usage dans le monde ».

« Les musulmans doivent aussi se perfectionner et s’améliorer dans l’art militaire défensif et offensif pour se défendre ou attaquer au moment opportun pour que le verbe de Dieu triomphe ».

« L’hérétique : c’est le musulman qui renie sa religion, devient juif, chrétien ou athée, de son propre gré. On le somme dans un délai de trois jours pour revenir à l’Islam, s’il refuse, il sera passible de la peine de mort ».

Malgré une pétition et l’inquiétude légitime de nombreuses personnes, les socialistes avaient refusé de faire quoi que ce soit pour lutter contre la propagation de cet ouvrage dangereux.

Voici la réponse qu’avaient alors apportée les services de Bernard Cazeneuve, interrogés sur ce livre :

« On ne peut pas interdire des livres dès qu’ils sont choquants. S’il n’y a pas d’appel à la haine ou d’apologie au terrorisme, on ne peut pas l’interdire. Ce n’est pas un délit de prôner le djihad, ce n’est pénalement pas répréhensible ».

Malhonnêteté intellectuelle ??? hypocrisie et aveuglement idéologique ??? : le ministère du culte avait même osé comparer cet ouvrage à la Bible :  « Si l’on prend la Bible, c’est pareil, il y a également des passages choquants et pourtant, on ne va pas l’interdire »

On reste confondu devant un tel mélange de naïveté et de duplicité qui confine au cynisme. Mais on est au-delà du cynisme lorsque le Premier Ministre tente d’identifier la menace terroriste à la Droite !!!

Valls terrorisme

J’ai récemment « commis » un commentaire à la suite d’un excellent article intitulé « Va-t-on vers une guerre civile ??? » signé du Philosophe Pascal Bruckner, dans l’hebdomadaire « Le Point ».

http://www.lepoint.fr/politique/comment-peut-on-etre-francais-la-reponse-de-pascal-bruckner-24-06-2015-1939548_20.php

Ce commentaire a été « modéré » par ceux qui, – dans un hebdomadaire exprimant pourtant des opinions assez libres et souvent marquées au sceau de la lucidité -, sont chargés de censurer les commentaires qui, selon des critères purement arbitraires, sont considérés comme « politiquement incorrects ».

Ce commentaire a choqué, sans doute parce qu’il faisait allusion en mettant des mots sur des faits tragiques que l’on s’efforce d’effacer de la mémoire des Français, pour de multiples raisons que j’ai souvent eu l’occasion d’évoquer dans mes billets antérieurs. Le voici :

 » Juste une petite remarque de fond sur ce texte. Lorsque l’auteur écrit :  » Il faut rassurer nos compatriotes musulmans et leur certifier que la France ne les abandonnera jamais aux mains des extrémistes, de quelque bord qu’ils soient. ».

J’adhère, mais je ne puis m’empêcher de me souvenir que nous avons vécu des situations analogues à celles que connaissent aujourd’hui les musulmans « modérés », face…aux autres !!!
La Guerre d’Algérie fut aussi, ce que les historiens engagés s’efforcent de faire oublier en ne mettant l’accent que sur son aspect de « guerre de libération », une guerre civile entre musulmans.

Car l’Histoire , la vraie, reconnaîtra un jour que le nombre de musulmans fidèles à la France a été longtemps majoritaire. Ce furent, en quelque sorte, les « musulmans modérés » d’aujourd’hui, en France. Et l’Histoire, la vraie, montrera que les musulmans fidèles à la France n’ont basculé dans l’autre camp, qu’au dernier moment, lorsqu’ils ont compris que la France était prête à renoncer au combat et à céder la place au FLN.

Le nombre de musulmans restés néanmoins fidèles à la France restera encore longtemps méconnu. Mais ce que l’on sait, c’est que ceux qui le sont restés, ont pour la plupart, payé le prix du sang, pour n’avoir pas rejoint le bon camp assez vite… »
Car c’est ainsi que fonctionne le terrorisme. Son but est de terroriser, mais aussi de faire que, attentat après attentat, on ne regarde plus de la même manière, le musulman modéré avec lequel on entretenait des rapports de sympathie et même d’amitié.

Combien d’employeurs, pendant cette guerre atroce, ont été égorgés par le jeune algérien sans histoire, qui travaillait depuis des années dans l’Entreprise, qui avait toute la confiance de ses patrons, mais que les terroristes ont menacé d’être lui-même égorgé s’il n’accomplissait pas l’acte odieux que l’on attendait de lui pour qu’il devienne un « héros »digne d’entrer au Paradis d’Allah ?????

Post-Scriptum : à lire, à propos de l’égorgement, appelé pudiquement « décapitation »:

……… »Cette pratique de l’égorgement du vivant de Mohamed est clairement exposée lors de l’attaque surprise de la tribu juive « Béni Quoraïdha » afin de donner l’exemple à toutes les autres tribus qui se refusent à se convertir à l’islam. En effet, cette tribu a été invitée, en sommation, à se convertir, à quitter l’Arabie ou à mourir. Cet événement à quitté la vie à 700 juifs qui se sont vus coupés la tête au dessus d’un trou avant d’y joindre le reste du corps dans une énorme fosse commune. Chaque résistant devrait se présenter, plié en deux, la tête au devant afin de se la faire coupé au nom de la soumission à Dieu.

La pratique de l’égorgement devient un fait banal auprès des successeurs de Mohamed afin de semer la terreur et surtout humilier l’ennemi. Rappelons-le, la tête est le siège de la fierté humaine, le fait de la couper porte un coup fatal à la fierté humaine. Donc, l’objectif est double, vis-à-vis de l’ennemi c’est l’humiliation suprême et vis-à-vis des futurs ennemis c’est l’installation de la psychose de la terreur pour celui qui ose contredire l’expansion de l’islam et de la parole d’Allah.

D’ailleurs, la pratique annuelle du sacrifice du Mouton, par le père de la famille, pour perpétrer la tradition abrahamique n’est autre qu’un acte de bravoure afin de démontrer la virilité et la disposition permanente de passer à l’acte en cas de nécessité. Dans toutes civilisation le sacrifice de l’animal est généralement pratiqué par un boucher, or, dans l’islam chaque père de famille devrait acquérir cette qualité en devenant bouché ne serait-ce qu’une fois par an pour démontrer sa soumission au message divin.

Ainsi, comme la vie d’un mécréant ou un apostat est licite « Hallal », le fait d’égorger ce dit ennemi de Dieu devient un acte banal qui sera récompensé par le paradis. Pour l’international islamisme c’est une preuve de solidité de foi qui ne recule devant rien pour appliquer le message divin. » ( Fin de citation).

Par : Labidi Karim Mohamed

 

Guerre civile: les prémices ???


DaechLa Chaine télévisée M6 diffusait, hier soir, un excellent documentaire sur « les engagés volontaires  » dans la Légion étrangère.Passionnant.

Ce documentaire était suivi d’un autre documentaire évoquant la question des Français qui combattent, les uns du côté de Djihadistes musulmans, les autres du côté des Milices Chrétiennes qui luttent contre l’Etat Islamique, dans le Nord de la Syrie, ou aux côtés des Kurdes en Irak.

Du bon travail de journalisme qui va au contact des réalités, sur le terrain, et ne se contente pas de commenter des dépêches d’Agences….

Selon le reportage, ces Français seraient plus de 500 dans les rangs de Daech, rien que dans la zone de combat du Nord de la Syrie, aux quels il faut ajouter ceux qui combattent au côté de Daech en Irak.

Par contre le nombre de Français qui combattent, soit aux côtés des Chrétiens en Syrie, soit aux côtés des Kurdes en Irak n’est pas révélé. On sait seulement qu’ils sont de plus en plus nombreux.

http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/2015/03/04/01016-20150304ARTFIG00112-ces-francais-qui-veulent-prendre-les-armes-contre-daech.php

Des Français fanatisés ont donc choisi d’affronter d’autres Français, tout aussi fanatisés. Et personne ne s’en inquiète en France. L’embryon d’une guerre civile se développe – hors de nos frontières, certes. Mais elle est révélatrice de la profondeur du mal qui ronge la France et une partie de l’Europe.

Une guerre entre Français, que ceux qui sont chargés de sensibiliser notre société aux dangers qui la guettent, se gardent bien d’évoquer….

C’est pourquoi je tenais à saluer ici, l’initiative de M6, chaîne d’information privée, ainsi que le courage des journalistes qui non seulement ont eu l’audace de briser le silence relatif des médias sur cette terrible réalité, mais sont allés, au plus près des lieux de combat, pour nous faire prendre conscience de ce qui se passe, là-bas, à quelques heures d’avion de Paris.

Post Scriptum : Le Point, dans une édition récente, ose poser, sous la plume de Pascal Bruckner, la même question que moi : http://www.lepoint.fr/politique/comment-peut-on-etre-francais-la-reponse-de-pascal-bruckner-24-06-2015-1939548_20.php

Il n’est pas le seul . A lire : http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-declenchement-guerre-civile-en-europe-rien-vue-esprit-mais-releve-bien-implacable-projet-applique-etat-islamique-alain-1918874.html

Ramadan et danse du ventre…


https://youtu.be/B3KSsEZhCMA

Juste un petit clic, pour le plaisir…

Les « grandes manoeuvres du Ramadan » approchent. C’est l’époque de l’année où le Président, le Premier Ministre, et son Ministre de l’Intérieur déploient tous leurs talents de séduction en direction des Musulmans de France qui, on s’en souvient, on voté à 86% en faveur de François Hollande aux élections présidentielles de 2012….

Bernard Cazeneuve, notre « Sinistre de l’Intérieur », vient de lancer aux musulmans, sur la chaîne de télévision « oumma.com », un vibrant appel: « vivez intensément le ramadan ! », qui sonne comme une sorte de message encourageant les musulmans à affirmer davantage la pratique de leur culte.

Comme en écho, Dalil Boubakeur, lui répond en demandant que les églises catholiques désertées soient converties en mosquées. On ne peut, dans le climat actuel, faire plus provoquant.

Boubakeur, qui est un fin lettré ne peut ignorer la valeur symbolique d’une telle conversion : l’appropriation des lieux de culte d’une autre religion représente le symbole de la prise de contrôle d’un territoire ; quand les Turcs se sont emparés de Byzance, ils ont transformé Sainte-Sophie en mosquée. Et quand les Espagnols ont reconquis l’Andalousie, ils se sont empressés de convertir la Mosquée de Cordoue…… en Cathédrale !!!

L’Algérie indépendante, où l’Islam est religion d’Etat, s’est empressée de convertir toutes les Eglises, sauf deux ou trois basiliques ayant une forte valeur symbolique, en mosquées ou en centres culturels musulmans…Boubakeur, en Algérien avisé ne l’ignore pas !!!

Dans le même temps, Manuel Valls, entre deux crises de colère hystérique, s’est offert un moment de communion avec tout le ban et l’arrière ban de ce que compte la Communauté musulmane de Mayotte, qui, on le sait, est un des points d’entrée d’une immigration musulmane incontrôlée. Devant ce petit bout de France, il déclare que l’islam « est totalement compatible avec la démocratie, avec la République, avec l’égalité des hommes et des femmes ».

C’est une déclaration étonnante chez un socialiste qui se prétend « républicain », quand on sait que la polygamie est une pratique courante et légale à Mayotte . Ce qui n’a, en rien froissé les susceptibilités féministes de Mme Vallaud-Belkacem, qui l’accompagne de plus en plus souvent dans ses déplacements….

Dans mon précédent billet, j’ai évoqué le voyage, bref, mais symbolique lui aussi, de Hollande en Algérie destiné à adoucir nos rapports toujours rugueux avec ce pays, et surtout, à amadouer l’électorat franco-algérien, en prévision des échéances électorales prochaines…

Quand à l’ex-trotskiste Cambadélis, il n’a pas manqué l’occasion de marquer par un « tweet », sa sympathie, en tant que Premier Secrétaire du Parti Socialiste, à l’égard de ceux qui, au nom de leur Foi musulmane, se préparent à fêter le Ramadan.

Camba

Toutes ces gesticulations, en forme de danse du ventre, à l’attention des musulmans de France, frisent l’obscénité, quand on sait que, dans le même temps, tout est fait pour réduire au silence ceux qui défendent la laïcité, en tentant de faire passer la critique de l’islam en tant que religion, – ce qui appartient à nos libertés, dans un pays où le blasphème n’est pas sanctionné -, pour une forme de racisme .

En même temps, on ne se prive pas de faire l’amalgame de cette critique parfaitement justifiable, avec une propagande de l’extrême droite, afin de bâillonner et réduire au silence, ceux qui dénoncent une complaisance suspecte à l’égard d’un communautarisme qui est en train de gagner la partie, en grignotant, peu à peu de nouveaux espaces où il s’exprime sur le ton de la provocation.

Il est interdit de faire tout rapprochement entre le Djihadisme, le Fondamentalisme, et l’Islam, sous peine d’être traité par les médias complices, comme l’ont été les Zemmour, les Houellebecque, Elisabeth Badinter, ou Michel Onfray, de « propagandistes de l’extrême-droite ».

Autre exemple de « séduction » : la RATP, sous la pression de ses syndicats islamisés, qui, on s’en souvient avait trouvé qu’il était inconvenant, au regard de notre « laïcité », de déployer dans le métro parisien, des affiches publicitaires au profit d’un spectacle donné en faveur des Chrétiens d’Orient martyrisés, ne voudrait pour rien au monde, rater l’occasion de manifester sa sympathie aux Musulmans qui préparent les festivités du Ramadan….

RamadanEt pendant ce temps, l’opposition de droite se tait. Par prudence.Ou par couardise. Tétanisée par la crainte d’être taxée d’islamophobie, de racisme, et de nostalgie coloniale, une culpabilité que la Gauche a réussi à lui inculquer et qui lui colle à la peau. Comme si la Gauche était innocente à l’égard des notre histoire coloniale, et comme si, paradoxalement, elle avait oublié que « la décolonisation, c’était de Gaulle » et non pas Mitterrand….

L’Islam, est devenu un sujet central dans la vie politique de notre pays. Nous avons, au fil du temps, laissé la minorité de ceux que la France a eu la générosité d’accueillir, renforcée par tous ceux qui sont entrés dans notre pays par les fenêtres ouvertes de l’espace Shengen prendre une place déterminante dans le débat politique. Tous ces « Franco-algériens », « Franco-marocains », « Franco-tunisiens », et bientôt « Franco-syriens », Franco-iraquiens » ou « Franco-erythréens », un jour où l’autre, alliés à ces « Franco-espagnols » et autres « Franco-jenesaisquoi » aspireront de plus en plus à intervenir dans les affaires françaises.

Leur poids dans les décisions politiques, et les choix diplomatiques de la France n’est déjà plus négligeable.

Les Français, qui se sont laissés séduire, puis endormir par le rythme des musiques orientales, et fascinés par la danse du ventre de nos politiciens, se sentent de moins en moins chez eux, mais n’osent plus le dire . Pendant combien de temps encore ????

Dans un précédent billet, je citais un humoriste qui faisait rire, il y a de cela plusieurs années en racontant cette blague :  Si je dis « l’Algérie aux Algériens », tout le monde crie « bravo !!! ». Si je dis « le Maroc aux Marocains »tout le monde applaudit. Si je crie « la Tunisie aux Tunisiens » tout le monde crie « bravo ». Si je dis « l’Afrique aux Africains », tout le monde applaudit. Mais si je crie « la France aux Français », alors tout le monde me traite de raciste xénophobe et de facho !!!!

Cette boutade, hélas, ne fait plus rire aujourd’hui.

Elle est devenue le reflet d’une triste réalité, dans une sorte d’indifférence générale, qui sera payée, un jour, au prix fort….

Post-Scriptum :

On peut voir actuellement à Paris,- me dit-on – une grande fresque murale, d’une dimension de 3 mètres sur 8 mètres, située à l’angle de la rue Saint-Maur et de la rue Oberkampf. Elle représente une jeune femme française sous laquelle figure l’inscription barrée : « La France aux Français » et en dessous, l’inscription « Les Françaises aux africains ».

France

Pendant combien de temps encore, les Français se laisseront-ils insulter et traiter comme ces sous-hommes que l’on voit de plus en plus dans les séquences publicitaires que diffuse la Télévision ???….