"Vallse" au dessus d’un nid de "cocus"….


Quenelle

Je m’étais imposé quelques jours de recul, après la nomination de Manuel Valls à la tête du gouvernement "remanié" de notre "Grand Président", avant de "pondre" mon billet d’humeur sur une actualité, qui, jour après jour, nous permet de mesurer l’étendue du "bide" qu’aura été l’élection de celui qui voulait "réenchanter le rêve français".

La déclaration de politique générale du nouveau Premier Ministre, devant l’Assemblée Nationale, avait été plutôt bien accueillie par des médias complaisants, à la recherche d’une raison d’espérer qu’une prise de conscience, que dis-je ??? un aveu ??? de la nécessité de regarder, enfin, en face la réelle situation du Pays, s’exprime par la voix de celui que les sondages portent aux nues….pour le moment.

Je dois admettre que ce numéro d’éloquence politicienne, – prononcé sans un seul "coup de menton" -, ne m’avait pas laissé totalement indifférent.

Tout particulièrement dans sa partie où ce Catalan de naissance, fendant son armure, dans une exclamation surprenante, ponctuée de trémolos dans la voix, déclarait, devant la représentation nationale, son amour pour la France. Et sa fierté d’être devenu le Premier Ministre du Pays qui lui a tout donné. 

Ce pays que certains, à Gauche accablent souvent, et à tort, de qualificatifs injustes sur sa capacité de tolérance vis à vis de "l’étranger".

Je croyais entendre mes Grands-Parents, issus eux aussi de l’immigration, dans un de leurs couplets patriotiques favoris….à une différence près : aucun d’entre eux, hélas, n’a jamais été Premier Ministre de la France !!!

Mais, après les premiers jours, l’euphorie est retombée.

Certes le dernier sondage qui "enflamme" les salles de rédaction place Manuel Valls au-dessus du lot. L’écart de popularité ( 40 points !!! ) dont il bénéficie par rapport au "Grand Président"dont la France s’est dotée ( le plus impopulaire de la Vème République ) pourrait lui permettre de faire encore illusion quelques temps encore….

Mais combien de temps encore ??? Dangereuse illusion ???

Car, la déception semble, d’ores et déjà, être à la mesure des désillusions qui s’annoncent.

Il aura fallu deux ans pour que la bande d’apparatchiks et de benêts carriéristes qui sont désormais au pouvoir, prenne enfin la mesure de l’ampleur des défis incontournables auxquels notre pays est confronté.

Deux ans de finasseries, de fuite devant les réalités, deux ans de "com" pendant lesquels se sont succédés slogans et formules vides de tout contenu: le "choc de compétitivité", suivi de la "boite à outils", puis du "pacte de responsabilité" accompagné d’un "pacte de solidarité",   et j’en passe…. qui semblaient avoir du "plomb dans l’aile" avant même d’avoir décollé.

Car l’amateurisme de cette "équipe" gouvernementale se heurte, comme prévu, au mur des réalités : c’est pourquoi aucun délai supplémentaire ne lui sera accordé par Bruxelles pour accomplir, enfin, les réformes structurelles nécessaires à la survie de ce Pays en tant que puissance économique.

De même que les mesures d’économie et de réduction du train de vie de l’Etat, qui ne peuvent plus être retardée.

Et aucune "manoeuvre" n’est envisageable pour y échapper : les naïves tentatives de contournement "diplomatiques" de l’Allemagne, comptant sur la "complicité" de l’Italie et de l’Espagne, sont devenue vaines, surtout depuis que ces deux pays, après une période de durs sacrifices sont sur le point de rejoindre le peloton de ceux qui se sont, enfin, tirés d’affaire, après une crise gravissime longtemps niée par la Gauche française….

Il faudra bien se rendre à l’évidence: qui osera dire à cette Gauche autiste "que faisiez-vous alors que nos voisins se serraient la ceinture ??? Vous chantiez ??? Et bien "Vallsez", maintenant"….

L’annonce par Manuel Valls, des mesures de redressement envisagées pour respecter nos engagements vis à vis de Bruxelles ne sont pas prêtes d’être digérées par la Gauche. La colère gronde au sein du Parti Socialiste.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/pacte-de-responsabilite-des-deputes-ps-atterres-par-les-annonces-de-manuel-valls_1509344.html

Ceux qui ont voté pour notre "Grand Président" seront donc les "cocus" de ce quinquennat.

Il se consoleront: Hollande en a cocufié d’autres….., et dans ce domaine, il a acquis une renommée et une expertise reconnues en Europe…

Quand à Valls, il n’a plus qu’une seule solution pour tenter de s’en sortir sans déshonneur: le dos au mur, réformer en profondeur, à la hache, tailler dans les structures molles de la France, tourner le dos à une Gauche ringarde, et coupée des réalités du monde, et affronter l’impopularité qui le menace….

Ce sera dur….

Publié dans Humeur, Société | Tagué , , | Poster un commentaire

"Montebourg", Ministre …..


Montebourg

http://oumma.com/Arnaud-Montebourg-Mon-grand-pere

Sur le site "oumma.com", très fréquenté par les Musulmans de France, Montebourg, Ministre de la République, évoque ses origines "métissées", et se glorifie auprès des internautes habitués de ce site, d’avoir eu un Grand-Père algérien, qui après avoir combattu dans les rangs de l’Armée française, a combattu la France dans les rangs du FLN.

Et pour en rajouter une couche, il récuse l’étiquette de "Pied Noir"qui à ses yeux est, sans doute, infamante, puisque comme tout bon Socialiste d’aujourd’hui, il considère la "colonisation" comme une tache sombre sur notre Histoire.

Je ne reviendrai pas sur ce que, dans plusieurs de mes précédents billets, j’ai rappelé à la mémoire sélective de nombreux Socialistes (et de Français), au sujet de la part historique prise par les Socialistes dans les conquêtes coloniales, ainsi que dans la lutte contre le FLN, au cours de la Guerre d’Algérie, lutte dans laquelle se sont illustrés Mitterrand, alors Ministre de l’Intérieur, ou Guy Mollet, alors Premier Ministre, sans parler de Robert Lacoste alors Gouverneur Général de l’Algérie, et j’en passe….

Mais il est "de bon ton" , aujourd’hui, à Gauche, d’afficher des opinions qui fleurent bon le "politiquement correct", et de glorifier ceux des Français qui, par égarement ou par fanatisme idéologique, ont choisi, pendant une période tragique de notre Histoire, de trahir leur pays et de combattre dans les rangs de ceux qui combattaient la France.

La "glorification" de communistes qui ont pris les armes contre nos soldats, ou qui se sont "illustrés"dans des attentats aveugles et meurtriers contre des civils est devenue courante dans certaines municipalités de Gauche où des places et des rues ont été consacrées à leur nom.

Comme si tout cela pouvait faire oublier qu’avant de "changer de camp", les parangons de l’escroquerie intellectuelle étaient les héritiers de ceux qui, – socialistes -, ont été, aux côtés de Jules Ferry et de bien d’autres, à l’origine d’une politique d’expansion coloniale sur toute la planète, et ce, au nom de la "mission sacrée" de la France et de son devoir de participer à "l’émancipation des peuples".

Comme si cela pouvait faire oublier que l’expansion coloniale de la France s’est réalisée malgré l’opposition de la Droite française, qui, à l’époque, considérait que nos forces militaires devaient avant tout, être consacrée à la défense de nos frontières.

L’escroquerie intellectuelle des Socialistes a permis d’instaurer une sorte de confusion qui, dans l’opinion, attribue à la Droite française une politique coloniale qu’elle a sans cesse combattue, avant de devoir l’assumer. La Droite s’est ainsi laissé "refiler" la "patate chaude"qui ne cesse, depuis, de lui brûler les doigts….

Je pourrais citer ici, des pages entières des livres scolaires d’Histoire que je possède dans ma bibliothèque, consacrées à la glorieuse épopée de nos "conquêtes", que nous enseignaient dans notre jeunesse les "Hussards de la République", socialistes pour la plupart, pages dans lesquelles défile la galerie des Ministres socialistes qui, au XIXème siècle étaient à la manoeuvre….

Ainsi,on peut encore vérifier dans le "Manuel d’Histoire de France" de Mallet et Isaac, que Charles Maurras, – que l’affaire Patrick Besson a remis dans l’actualité -, était hostile à cette expansion coloniale impulsée par les gouvernements républicains dirigés par des Socialistes, qui détournait  ses forces de la "Revanche contre l’Allemagne" et les dispersait . De plus, il était hostile à la politique jacobine et républicaine d’assimilation qui visait à imposer la culture française à des peuples ayant leur propre culture. Comme Lyautey, il pensait qu’il fallait faire aimer la France et non imposer la culture française au nom d’un universalisme abstrait et d’un pseudo-humanisme….

Mais qui relit Charles Maurras, "écrivain maudit" aujourd’hui ??? 

L’inculture et l’ignorance qui caractérisent la plupart de nos "commentateurs" médiatisés, permettent, avec aplomb, de tout dire et de tout écrire, et d’entretenir ainsi, plus ou moins sciemment, toutes les confusions et les ambigüités…

Mais mon propos est tout autre aujourd’hui.

A l’heure où ce turbulent Ministre socialiste émerge au premier plan du nouveau Gouvernement de la France, je voudrais dénoncer un demi-mensonge entretenu par ce Ministre sur ses origines.

Car pour "compléter" ce qu’il prétend dans l’entretien diffusé sur le site que j’ai cité en introduction, un correctif doit être apporté à sa relation de ce que fut son Grand-Père et ses relations avec la France.

Car, Lionel Vives-Diaz Arnaud Montebourg ment, par omission (?), sur son Grand-Père.

"Arnaud Montebourg est le fils de Michel Montebourg, né en 1933 dans la région d’Autun, fonctionnaire des impôts, et de Leïla Ould Cadi, universitaire, née à Oran en 1939, professeur d’espagnol et essayiste issue, par son père, Khermiche Ould Cadi, d’une famille de walis d’Algérie3 et d’une mère normande4. Son aïeul Ahmed Ould Cadi, agha de Frendah (Oran), qui combattit aux côtés de l’armée française lors de la conquête de l’Algérie, fut fait chevalier de la légion d’Honneur en 1842, officier en 1852, commandeur en 1860 puis grand officier dans cet ordre en 1867",( cf. Wikipedia )

Il aurait donc dû préciser, dans cet entretien, pour être clair, que son aïeul n’était pas un simple fellah mais était Ahmed Ould Cadi, l’Agha de Frendah, un puissant et très riche seigneur rallié à la France …(1).

Il aurait pu préciser que si son aïeul s’est rangé aux côtés de la France, c’était pour défendre les populations placées sous son autorité, contre d’incessantes et meurtrières razzias. Car c’était aussi cela l’Algérie, avant la "pacification" française: des luttes incessantes entre tribus rivales, et des "rezzous"meurtriers, des enlèvements de femmes et d’enfants, des pillages destructeurs auxquels la présence française a mis fin, non sans difficultés….

Et pour être honnête jusqu’au bout, Montebourg aurait pu préciser que pour remercier les médecins français d’avoir éradiqué une épidémie  ravageuse chez ses "sujets", son aïeul a offert à la France plusieurs milliers d’hectares sur lesquels a été construite la ville de Lourmel.(2)

Car, n’en déplaise à ceux qui tentent de réécrire l’Histoire, si la colonisation de l’Algérie a fait couler, – hélas – , beaucoup de sang, par contre la pacification de ce beau pays n’a pu se réaliser que grâce au ralliement à la France de nombreux notables algériens dont l’ancêtre de Montebourg faisait partie, ce dont il ne devrait pas rougir de honte.

De même que les plus de cent ans de vie commune et de destin partagé entre la France et l’Algérie n’auraient jamais été possibles sans les liens qui, au fil du temps, s’étaient tissés entre Algériens et Pieds-Noirs, unis par un même amour de ce pays.

"Mentebourg" peut aujourd’hui s’offusquer qu’on puisse le prendre pour un Pied-Noir, mais ne peut renier le fait que sa famille, au moment de la "conquête", s’est rangée puis a combattu aux côtés de la France.

Si, dans cette interview accordé à "oumma.com", il déclare fièrement que son grand-père était du côté du FLN et a combattu pour la décolonisation, il ne peut donc nier, sans mentir, que son aïeul, l’Agha de Frenda, a été un acteur majeur de la colonisation !

Monsieur "Mentebourg", le Pied-Noir que je suis ( et fier de l’être ), et qui connaît son Histoire sur le bout des doigts ne pouvait vous laisser leurrer des lecteurs nourris de contre-vérités sur tout ce qui a trait à l’Histoire de la France en Algérie, et qui ignorent (presque) tout de notre Histoire commune, et ne pouvait vous laisser le dernier mot, sur les demi-vérités (ou les demi-mensonges ??? ) qui entourent les origines dont vous vous flattez   !

 (1).- Consultez sur ce sujet: "  Le livre d’or de l’Algérie : histoire politique, militaire, administrative, événements et faits principaux, biographie des hommes ayant marqué dans l’armée, les sciences, les lettres, etc., de 1830 à 1889 / par Narcisse Faucon,…, préf. de M. le colonel Trumelet"

(2).- http://www.lourmel-algeriefrancaise.com/historique1.ws

 

Publié dans Coup de gueule, Société | Tagué , , | 7 Commentaires

Grandeur et Décadence…


DécadenceL’habit du Président de la Vème République avait été taillé pour celui qui fut accusé par "Tonton" François, l’ancêtre de la génération actuelle des Socialistes au pouvoir, d’être l’auteur d’un "Coup d’Etat permanent"…..

Avec la nomination de Valls à la tête de son Gouvernement, "Zigounette 1er", à l’étroit dans un costume qui n’était pas taillé pour lui, tente de surnager dans la débâcle que vient de subir le Parti Socialiste.

Il risque de devoir gérer un Premier Ministre ambitieux qui , jusqu’ici, s’était illustré par ses talents de communiquant, et comme un spécialiste du "Coup d’éclat permanent"et des "Coups de menton"censés prouver son goût pour "l’autorité"….

vallsMais, avait-il le choix ??? Les autres "pressentis" s’étaient récusés…. A bout de souffle, et au plus bas dans les sondages, après moins de deux ans d’exercice du pouvoir, Zigounette 1er court derrière la popularité.

Mais on craint déjà qu’il ne coure pas assez vite pour rattraper son nouveau Premier Ministre, au sommet dans les sondages….

Publié dans Hollande bashing, Humour, Provoc, Société | Tagué , | Poster un commentaire

Marseille: pas gay pour Menucci….


MenucciMarseille paraissait devoir tomber, selon les premiers sondages, dans l’escarcelle municipale de la Gauche, tant il paraissait évident que son Maire, Gaudin, semblait convoiter le "mandat de trop", à son âge, et après trois mandats à la tête de la cité phocéenne. Certains avançaient même l’idée d’une victoire à Marseille qui permettrait aux Socialistes de minimiser l’étendue de leur déroute….

C’était sans compter sur l’impact des résultats calamiteux de la politique nationale soutenue par le Parti Socialiste, et ce, malgré les efforts pathétiques du candidat Menucci pour s’en démarquer.

Peu à peu, les sondeurs se sont efforcés de "corriger le tir".

Sans doute parce que parvenaient jusqu’à eux les rumeurs d’une assez large défection d’un électorat de gauche désabusé par les divisions au sein-même du Parti Socialiste marseillais, et surtout celles de la montée en puissance du candidat du Front National qui rassemble son électorat traditionnel dans cette région, mais qui mord de plus en plus sur celui de la Gauche et même de l’extrême gauche, et qui pousse même son avantage en direction des quartiers populaires de Marseille-Nord, où de plus en plus de Marseillais issus de l’immigration se tournent vers le "Parti Bleu-Marine"….

Les mêmes sondeurs ont sans doute sous-estimé également, le professionnalisme et l’habileté  d’un Gaudin, vieux routier de la vie politique pour qui un combat n’est jamais perdu d’avance…

Mais, ce que les Socialistes n’avaient pas prévu, pas plus que les sondeurs, c’est la défection d’un électorat qu’ils croyaient avoir définitivement capté, depuis sa large adhésion à l’élection de notre "Grand Président". Cet électorat, c’est celui des Musulmans, qui, pas plus que les Catholiques, ont du mal à digérer la pilule du "mariage pour tous".

http://www.lepoint.fr/municipales-2014/municipales-2014-marseille-patrick-mennucci-perd-la-bataille-des-mosquees-30-03-2014-1807157_1966.php

Le sort du candidat socialiste à Marseille, se serait donc joué "dans les mosquées"….

C’est une hypothèse que les Socialistes avaient sous-estimée, car ils étaient convaincus que tous leurs efforts de séduction en direction de l’électorat musulman seraient payés de retour.

Leur "angélisme" viscéral les incitait à penser qu’il suffisait pour le Ministre de l’Intérieur de se rendre à la Mosquée de Paris et de partager avec les fidèles, le "couscous" de la fin du Ramadan, pour fidéliser un électorat rendu méfiant par des réformes sociétales qui vont à l’encontre de leurs valeurs traditionnelles.

Ils ont sous-estimé l’impact des manifestations contre le "mariage pour tous", considérant, à tort, qu’elles n’étaient que le reflet d’une opposition cantonnée dans un petit peuple de "cathos rétrogrades"que l’on pouvait traiter par le mépris.

La réforme, – la seule qui marquera le quinquennat de ce Grand Président – destinée à satisfaire une minorité sexuelle devenue exagérément influente dans notre société décadente, risque de coûter cher à la majorité actuelle.

Elle n’a pas fini de peser sur les résultats des élections futures. 

Publié dans Dérision, Point de vue, Politiquement incorrect, Société | Tagué , , | Un commentaire

Sarkozy, seul contre tous ???


Sarko

Je n’avais pas attendu la Tribune de Sarkozy pour évoquer "l’ombre de la STASI" sur ce blog: http://berdepas.wordpress.com/2014/03/07/lombre-de-la-stasi/.

Les "belles âmes", ont crié au scandale à la suite de l’évocation des menaces qui pèsent, en France, sur les libertés individuelles. Il fallait s’y attendre.

Mon propos n’est pas, ici, de prendre la défense de Sarkozy: il est Avocat, et bien assez habile pour se défendre tout seul !!!

Mais son "adresse aux Français", ainsi que les réactions qu’elle a suscitées, et qui ne sont pas près de s’arrêter, tant à Gauche qu’à Droite, me renforce dans une conviction : dans le cas où Sarkozy déciderait de se lancer dans une nouvelle campagne Présidentielle, il devra le faire seul, face aux Français, en passant par-dessus l’UMP, dont le soutien du bout des lèvres ne lui sera d’aucune utilité.

Car il devra se défier de ses "amis", bien plus que de Hollande dont le bilan, catastrophique à mi-mandat, risque d’être désastreux au bout de son quinquennat….

En aura-t-il les moyens ??? Financiers, logistiques et humains ??? En aura-t-il encore la force compte-tenu des tirs de barrage qu’il devra subir et des embûches qu’il devra surmonter ??? Dans quel état affrontera-t-il cette élection alors qu’une vraie meute est à ses trousses pour l’abattre avant l’heure de l’ échéance ???

Car même si les "affaires" dans lesquelles son nom est cité aboutissent à des "non-lieux", elles finiront par laisser des traces, à droite, chez ceux qui n’appartiennent pas au bloc de ses "inconditionnels".

C’est d’ailleurs le but poursuivi par le pouvoir en place qui joue sur du velours : à supposer qu’aucun "cabinet noir" dans l’ombre de Hollande  ne "tire les ficelles", il est clair que certains des Juges et des policiers qui le traquent n’ont pas besoin d’être actionnés d’en-haut pour agir, drapés dans le manteau d’une Justice qui, forte de son "indépendance" en oublie d’être "impartiale".

D’ailleurs, peut-on sincèrement parler d’une Justice "indépendante", tant que les liens entre le Garde des Sceaux et le Parquet ne sont pas définitivement coupés, ce qui interdirait à Taubira de "faire remonter les affaires"…et lui éviterait d’avoir à mentir ???

De même, peut-on sérieusement parler de l’indépendance de la Presse, quand on sait que la plupart des titres nationaux sont en situation de quasi faillite et ne survivent que grâce aux subventions de l’Etat, et que les journalistes chauds partisans d’une Justice fiscale pure et dure bénéficient de l’une des niches fiscales les plus avantageuses ???

Je m’étonne d’ailleurs que personne, à droite comme à gauche ne s’inquiète, dans les commentaires de la Tribune de Sarkozy, de la dérive  d’une fraction du corps judiciaire, devenue évidente depuis le "Mur des Cons" , dans le sens d’une politisation, car il est inquiétant que l’on puisse parler, en France, tantôt d’un juge" de gauche", tantôt d’un juge "de droite"…

Je ne m’étendrai pas sur l’hypocrisie qui entoure la protection du "secret de l’instruction, et encore moins sur celle du Juge d’Instruction qui "instruit à charge et à décharge"…..

La "Magistrature" devrait être soumise, comme l’est notre "Armée" à une stricte neutralité, et à un devoir de réserve qui devrait lui interdire toute incursion dans le débat politique. Imagine-t-on une armée dans laquelle certains colonels et certains régiments seraient de droite et d’autres de Gauche ???

Cette dérive est symptomatique de l’affaiblissement d’un pouvoir politique impuissant, parce que décrédibilisé en raison de son incapacité à mettre en oeuvre les réformes nécessaires au pays, pour éviter son déclin.

La rivalité, dans les Républiques successives qu’a connu la France, entre les pouvoirs Législatif, Exécutif, et Judiciaire fait partie de notre Histoire.

Mais l’irruption, au cours du siècle dernier, d’un nouveau pouvoir, le "pouvoir médiatique"décuplé par les progrès technologiques, a fragilisé les équilibres hérités de la Constitution de la Vème République que de Gaulle avait doté d’un exécutif fort incarné en la personne du Président.

Sarkozy avait tenté, sans succès, de restaurer la force de la fonction Présidentielle. Il aurait fallu, pour qu’il y parvienne, qu’il puisse mener à bien les réformes nécessaires.

Pour ma part j’ai toujours exprimé des réserves sur sa Présidence, non pas pour les raisons souvent invoquées tenant à ses fautes de comportement qui sont évidentes, ni pour ce qu’il a accompli pendant son mandat. Je lui reproche surtout ce qu’il n’a pas fait, alors qu’il avait été élu avec une confortable majorité.

Pour se présenter, seul contre tous en 2017, il devra convaincre de sa capacité à mettre en oeuvre une politique conforme à celle qu’attendraient ses électeurs et surtout, ceux qui lui sont restés fidèles pendant sa traversée du désert.

Car, qu’on se le dise: les Français en ont plus qu’assez  d’élire des hommes de Gauche qui font une politique de Droite, et des hommes de Droite "complexés" qui, une fois au pouvoir, cédant aux pressions d’un peuple d’assistés qui s’oppose à toute réforme, font une politique de Gauche…..

Publié dans Polémique, Société | Tagué | 7 Commentaires

Crimée, châtiment….


crime chatiment

Ce billet n’est pas un plaidoyer en faveur de Poutine dont le regard de serpent me glace, mais plutôt une charge contre l’angélisme de la diplomatie occidentale.

Car l’issue de la confrontation entre Obama, Merkel et Hollande d’une part, et Poutine de l’autre, était prévisible : déroute en rase campagne de nos "diplomates" derrière un rideau de rodomontades sans effet, face à la détermination de Poutine.

On dit que Roosevelt, fort de son expérience de Yalta, où, malade et affaibli, il dut affronter un Staline au sommet de son art de dictateur soviétique, avait coutume de dire à peu près ceci: "en diplomatie il faut parler à voix basse, avec un gros bâton caché derrière son dos".

Nos diplomates ont fait le contraire: ils ont parlé fort, et menacé un Poutine impavide, alors qu’ils n’avaient qu’un tout petit bâton caché derrière leur dos….

Car nos technocrates européens, poussés par la boulimie qui les pousse à repousser sans cesse les frontières de l’Europe,- sans jamais consulter le peuple européen sur leurs intentions -  ont joué avec le feu.

Forts de l’expérience de l’adhésion des pays Baltes à l’Europe, accéptée bon an, mal an par Poutine, ils ont cru pouvoir recommencer avec l’Ukraine, sans mesurer les enjeux d’une telle tentative.

Car il n’était pas nécessaire de sortir de "Sciences Po" pour anticiper la réaction de la Russie, face à la perspective de voir l’ombre de l’OTAN s’approcher dangereusement de ses frontières.

Il suffisait de feuilleter le vieux "Mallet et Isaac", qui fut le manuel d’Histoire de ma génération, et de relire le chapitre sur "l’Histoire de la Russie des Tsars", pour se remémorer ce que peu de médias ont eu le mérite de rappeler:

- L’Ukraine a toujours fait partie de l’Empire des Tsars, et la Crimée appartenait à la Russie depuis plus de quatre siècles.

- La presqu’île de Crimée et le port de Sébastopol sont depuis 150 ans la porte ouverte de la Russie vers les mers chaudes via la Méditerranée et le canal de Suez. C’est dire l’importance stratégique de ce morceau d’Ukraine pour une Russie qui n’a pas renoncé à sa place parmi les grandes puissances, dans ce monde multipolaire dont la "mondialisation" a enfanté.

La Crimée est donc russe depuis toujours, et on peut comprendre le désir de ses habitants, profondément attachés à leurs racines, de ne pas se voir séparés, à jamais, d’une Russie qu’ils considèrent comme leur "mère-Patrie".

Notre culture d’Européens attachés au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, devrait nous inciter à accepter le droit à "l’autodétermination" des habitants de Crimée. Au nom de ces mêmes principes, et de la tolérance dont bénéficient, chez-nous, les horreurs de l’époque stalinienne, personne, parmi tous ceux qui, au cours des dernières semaines, se sont exprimés sur le destin de la Crimée, n’a osé dénoncer le scandale qui a abouti à la séparation entre la Crimée et la Russie.

"Les Russes auraient juridiquement donné la Crimée à l’Ukraine, disent nos Tartuffe. Russe, la Crimée l’est, depuis quatre siècles. Majoritairement fière d’être l’enfant du tsar Pierre le Grand. De ce tsar, passionnément européen, qui avait contraint les Russes à s’habiller à la française et sa cour à parler français. De ce tsar qui avait défait les Tatars sunnites de Crimée pour trouver l’indépendance stratégique que ni la mer Blanche, ni la mer d’Azov, ni la mer Noire ne pouvaient lui donner. Et sa capitale Sébastopol, fondée par la tsarine Catherine II, bat d’un cœur russe." (Yves Roucaute (Philosophe, écrivain, professeur à l’université Paris-X Ouest, auteur d’"Eloge du mode de vie à la française" (Ed. du Rocher ).Fin de citation.

Le don de la Crimée à l’Ukraine décidé dans l’euphorie d’un abus de vodka par Nikita Kroutchev, sans consultation des populations intéressées, fut un scandale qui n’a rien à envier aux découpages géographiques de notre période coloniale, lorsque les soviétiques dénonçaient "l’impérialisme occidental"….

Ce "don" qui, à l’époque, n’a soulevé aucune réaction dans une Europe où le Communisme n’était pas encore discrédité, et où, à partir de la Russie soviétique, le Kremlin régnait sur un empire sans frontières, serait dénoncé aujourd’hui par toutes les "belles âmes" de la planète, et la France, dans ce domaine, n’est pas trop mal pourvue…

Au fond, tout s’est passé comme si de Gaulle avait décidé de "rendre" la Corse à l’talie…..

C’était, rappelons le, l’époque où l’on considérait, au Kremlin, que tout ce qui appartient à l’empire soviétique est intouchable par l’Occident. Par contre, tout le reste est "négociable"….

J’ai eu plus d’une fois l’occasion  de rappeler à tous ceux dont la mémoire de cette époque est défaillante que les Communistes français, obéissant aux "ordres de Moscou", combattaient la politique coloniale de la France, et ce faisant, masquaient derrière un rideau de fumée ce qui se passait derrière le rideau de fer, dans "l’Empire Colonial Soviétique"dont ils étaient intellectuellement les complices…..

Tout cela, nos "diplomates" auraient dû le savoir avant de se laisser embarquer sur le bateau ivre d’un Obama naviguant dans un brouillard d’incohérences, ces incohérences aux quelles les Américains nous ont accoutumés, dès lors qu’il s’agit des affaires de l’Europe ou de l’Afrique aux quels ils ne comprennent pas grand chose….

Car, après avoir bombardé la Serbie pour la mettre à genoux et l’obliger à accepter de se séparer du Kosovo peuplé en majorité de musulmans, un Kosovo considéré par les Serbes comme le berçeau de la Serbie, après que seul le peuple Kosovar ait été consulté par référendum, en ignorant les sentiments du peuple serbe, et après avoir répété la même opération pour la Macédoine, comment refuser à la Crimée ce qui a été voulu par la "Communauté Internationale" dans des situations comparables, et ce malgré le véto Russe au Conseil de Sécurité ???

Lire, ou relire à ce sujet, mon billet intitulé: http://berdepas.wordpress.com/2009/05/28/kosovo-limposture/

Il est plus qu’évident que Poutine ne manquera pas une occasion de rappeler aux occidentaux cet épisode peu glorieux de l’Histoire européenne récente. L’annexion de la Crimée, est, à ses yeux, le châtiment de nos "erreurs" passées, et du sort que nous avons fait subir, sous Mitterrand, à nos vieux alliés serbes, qui sont, rappelons-le, pour les Russes, un peuple-frère de religion orthodoxe.

Publié dans Point de vue, Société | Tagué , | 4 Commentaires

Algérie : pas de Mur du son…


Avion Rafale La France se trouve du mauvais côté du "mur du con".

Le 13 Janvier 4 avions "Rafale" partis de France pour combattre le djihad au Mali, n’ont pu obtenir l’autorisation de survoler l’espace aérien de l’Algérie, pays souverain, et…."ami".

Ils ont dû faire un détour par le Maroc et la Mauritanie pays tout aussi souverains, mais néanmoins amis….

Résultat : 9heures et 43 minutes de vol et 5 ravitaillements en vol, pour un détour de plusieurs milliers de Kilomètres.

Cela n’empêchera pas ce faux-cul de Bouteflika, de venir se faire soigner, à l’oeil, au Val-de-Grâce, à la prochaine alerte de santé.

Ce "démocrate" modèle que nos politiciens courtisent,

Il n’a pourtant pas grand chose à envier à Poutine : il se représente pour la quatrième fois à l’élection Présidentielle en Algérie et ne supporte pas le bruit que font ses opposants dont les manifestations sont sévèrement réprimées…

Car Boutef a l’ouïe sensible : il ne supporte pas,non plus, le bruit de nos avions franchissant le "mur du son"dans le ciel algérien…même pour aller bombarder des "fous de Dieu" !!!!

Publié dans Coup de gueule, Société | Tagué | 2 Commentaires